Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 11:47
Ce 2ème zoom sur le jeu de rôle Earthdawn est consacré aux races peuplant la province de Barsaive. Pour rappel, le principe de cette série de zooms n'est pas d'être exhaustif ou de rédiger une thèse sur le sujet mais de présenter les principaux points importants de l’univers et du background d’Earthdawn.

De gauche à droite : T'Skrang, Elfe, Ork, Humain, Nain, Troll, Sylphelin et Obsidien

Les 8 races du monde d’Earthdawn sont appelées les donneurs-de-noms et sont toutes accessibles aux joueurs. Elles diffèrent par leur taille, leur couleur de peau, leur culture ou leur caractère.


Les Elfes
Taille et poids moyen : 1,90 m pour 70 kg

Espérance de vie :
300 ans

Répartition en Barsaive : 10%

Description : Les traits des visages des elfes sont parfaitement symétriques, souvent sans défaut. La plupart des autres races les trouvent attirants. Leur couleur de peau varie considérablement suivant leur tribu ou région d'appartenance, mais les plus courantes sont le blanc, rose, cuivré, brun ou noir. La pilosité chez les elfes est peu développée mais ont généralement une abondante chevelure d'une coloration inattendue. Ils ont les oreilles allongées et pointues et se déplace avec grâce. Mais leur charpente délicate qui rend possible cette grâce implique une certaine fragilité physique. Ils ont de longues jambes pour leur taille.
La première loyauté des elfes va à leur famille plutôt qu'a leur tribu. Ils préfèrent vivre dans des petites communautés et peuvent parfois vivre dans des villes naines ou humaines même s'ils n'éprouvent qu'une faible sympathie pour ce genre d'agglomération. Ils préfèrent vivre en milieu naturel et se considèrent défenseur de la nature. Le travail artistique offre aux elfes la possibilité d'exprimer leur amour pour la nature. La tradition et les coutumes influencent chaque aspect de la vie des elfes.
Les elfes sont profondément marqués par un sentiment de deuil et de tristesse vis-à-vis des elfes du bois de Sang victime du Châtiment. Le manque de contact avec le coeur historique de leur culture provoque chez les elfes une angoisse qui teinte leur perception du monde et affecte chaque aspect de leur vie.


Les Humains
Taille et poids moyen : 1,70 m pour 70 kg

Espérance de vie : 75 ans

Répartition en Barsaive : 16%

Description : Les humains ont une couleur de peau variant de l’ébène au blanc rosé. Leu pilosité est  plus faible que la plupart des autres races mais plus importante que celle des elfes. Leurs oreilles sont courtes et arrondies.
Les humains ont une loyauté naturelle envers leur famille et sont enclins à se regrouper en communauté. Ils transfèrent alors cette loyauté à une tribu, une ville ou un royaume, mais s’adaptent difficilement à une société à grande échelle comme peuvent le faire les nains. Cette réticence à prêter allégeance à un gouvernement ne les empêche pas, cependant, d’incorporer les avancées sociales naines dans leur propre culture.
Les humains préfèrent en général vivre sous un toit et regroupé avec d’autres de leur espèce. Ils ont adoptés l’invention naine qu’est la ville, et trouvent le mode de vie elfique étrange et peu accueillant.
De tous les donneurs-de-noms, les humains sont les plus polyvalent et peuvent apprendre des talents et de des compétences n’appartenant pas à leur discipline. Ils possèdent une grande capacité d’adaptation, un caractère souvent changeant et un esprit ouvert.


Les Nains
Taille et poids moyen : 1,20 m pour 55 kg

Espérance de vie : 100 ans

Répartition en Barsaive : 32%

Description : Les nains sont trapus, et leur couleur de peau varie  du blanc rosé à l'ébène foncé. Ils ont une pilosité abondante particulièrement au niveau du visage. Leur poitrine est large, leur constitution solide et ils sont forts pour leur taille. Ils sont de mauvais coureurs à cause de leurs jambes courtes et disproportionnées. Leurs oreilles sont pointues mais plus courtes que celles des elfes.
Les nains s'organisent en familles, tribus et nations. Ils sont agressifs et têtus. Un des points qui les différencient des autres races de donneurs-de-nom c'est leur prédisposition au travail manuel et à l'artisanat. Ils sont des artisans extrêmement compétents et y sont initié dès leur plus jeune âge. Pratiquement tous les nains, artisans ou non, possèdent des outils dont ils prennent grand soin. La plupart de ces outils sont des héritages familiaux qui permettent de transmettre l'histoire et la tradition de sa famille.
Les nains préfèrent vivre sous terre ou du moins aussi près que possible du sol. Ils ont parfois le "mal du pays" lorsqu'ils renoncent trop longtemps à la vie souterraine.


Les Obsidiens
Taille et poids moyen : 2,20 m pour 400 kg

Espérance de vie :
900 ans

Répartition en Barsaive : 1%

Description : Les obsidiens sont de grande taille mais vu de loin ils peuvent paraître trapus car ils sont extrêmement lourds et massifs. Leur peau et leurs tissus corporels incorporent des propriétés issues de la pierre et de la terre. Leur coloration la plus courante est noire ou grise, et leur sang est gris-bleu. La peau de certains obsidiens, généralement ceux appartenant à des familles de haut rang, est sillonnée de veines de pierres semi-précieuses. La majorité des obsidiens n’ont ni poil ni cheveu, et leurs oreilles internes sont recouvertes par une fine couche de peau. Ils atteignent la maturité physique à la fin de leur premier siècle de vie.
Plus ils prennent de l’âge plus ils sont attachés à leur Roche de Vie au sein de laquelle leur séjour se font plus longs, pour atteindre parfois une centaine d’année ou plus. Quelques écrits mentionnent des obsidiens qui auraient vécus séparés de leur Roche de Vie pendant 500 ans environ après avoir atteint leur maturité.
Leur loyauté va à leur Roche de Vie d’origine et à ceux de leur espèce qui ont émergé de cette même Roche de Vie. Cette loyauté est semblable à celle que les orks ou humains adressent à leur tribu. Tout obsidien est capable de vous dire le nom et l’emplacement de sa Roche de Vie et les noms de tous ses semblables qui en sont issus.
Les obsidiens ne bâtissent ni villes ou villages, et se contentent d’ériger des structures cérémonielles près de leur Roche de Vie. Ils préfèrent vivre à l’extérieur, exposés aux intempéries et aux aléas climatiques.
Autre curiosité, les obsidiens sont asexués, et ne se reproduisent pas au sens habituel du terme. La plupart d’entre eux s’habillent et agissent comme des male des autres races, mais il arrive parfois que certain d’entre eux choisissent d’adopter une attitude plus féminine.
Dotés d'une durée de vie bien plus longue que celle des autres races de donneurs-de-noms, ils n'aiment pas la précipitation et prennent toujours le temps de la réflexion. Ils sont spirituels, curieux, constamment fascinés par l'incessant mouvement qui pousse les humains, les sylphelins et les autres en avant. De leur élément, ils tirent leur force, leur stabilité et l'idée qu'il faut toujours laisser le temps faire son œuvre.


Les Orks
Taille et poids moyen : 1,90 m pour 100 kg

Espérance de vie : 40 ans

Répartition en Barsaive : 19%

Description : Les orks sont puissamment battis. Leurs canines inferieures sont saillantes et dépassent sur leur lèvre supérieure. Leur pilosité est souvent rêche et grossière, le plus souvent de couleur noire ou grise. Certains orks sont chauves et glabres, alors que d’autres ont une pilosité rare mais épaisse comme des poils de sanglier ou de fauves. Les couleurs de peau les plus courantes incluent le noir, le rose pâle, la peau mate, le beige ou le blanc, assez souvent avec des teintes olivâtres. Leurs oreilles sont pointues, et pour environ un quart de la population elles sont allongées.
Les orks ont une vague reconnaissance envers leur famille et accorde une plus grande loyauté envers leur tribu. L’organisation sociale au sein de chaque tribu varie fortement, se calquant le plus souvent sur les structures sociales dominantes de la région. Les tribus isolées n’ont en général que deux figures d’autorité, le chef de guerre et le chaman. La plupart des tribus sont nomades et habitent tous types de structures, avec une nette préférence pour la tente et les campements lors de leurs déplacements.
Les orks sont des êtres particulièrement émotifs et guidés par leur émotion. Ils ne seront pas attirés par quelqu’un mais ils seront passionnément amoureux, ils ne vont pas apprécier un vin, ils vont l’adorer, ils ne vont pas prendre la mouche mais enrager. Leurs émotions sont ressenties pleinement, et avec force.
Les orks connaissent d’ailleurs un désagrément qui leur est unique lorsqu’ils répriment l’expression d’une émotion particulièrement forte, le gahaad. Souvent déclenché par une colère réprimée, le gahaad rend les explosions plus violentes et destructrices encore. La plupart des orks ont identifié ce qui déclenche ces crises et soit s’en tiennent à l’écart, dans un effort de socialisation, soit les poursuivent dans un accès d’autodestruction furieuse. Il faut cependant noter qu’un accès de gahaad n’est jamais une excuse pour justifier un comportement, même au sein d’une société orke. Il peut, au mieux, attirer la sympathie des autres membres, mais ne protègera pas contre un exil ou une peine de mort.
Les orks sont têtus, bagarreurs, colériques, fiers, parfois barbares. Pourtant, ils sont aussi ceux qui profitent au maximum de leur vie, très brève. Ils mettent à profit chaque instant pour vivre intensément. De fait, ils ne supportent pas de se trouver en cage et mettent la liberté au dessus de tout.


Les Sylphelins
Taille et poids moyen : 45 centimètres pour 6 kg

Espérance de vie :
170 ans

Répartition en Barsaive : 1%

Description : Les sylphelins sont des créatures ailées minuscules. Ils volent, ou plutôt virevoltent, grâce à une paire d’ailes doubles diaphanes, semblables à celles d’une libellule et constituées d’une membrane iridescente extrêmement résistante.
La peau des sylphelins adopte la couleur la plus vive de leur environnement, que ce soit le blanc pur de la neige, le orange et le jaune des fleurs d’un pré ou le vert sombre d’une forêt. Ce changement est cependant extrêmement progressif, et les sylphelins ne bénéficient pas du pouvoir de caméléon.
Leurs oreilles sont plus longues et pointues encore que celles des elfes et, tout comme ces derniers, ils ont une pilosité rare, à l’exception de leurs chevelures.
La société sylpheline est très faiblement structurée, même s’ils mentionnent parfois l’existence de nobles parmi eux, voire d’une reine des sylphelins. Si un individu obéira certainement à un ordre direct venant d’un noble, la hiérarchie sociale ne va pas plus loin, et un tel missionné n’aura aucune autorité sur un autre sylphelin dans le cadre de sa mission.
Les sylphelins vivent généralement dans la nature, trouvant refuge dans les cachettes qu’ils trouvent ou que leur magie façonne. Ils sont souvent fascinés par le côté anarchique des villes mais trouvent que leur construction n’est qu’un gaspillage de temps et d’effort.
Ils sont extrêmement précautionneux lorsqu’ils sont proches d’une étendue d’eau, car leurs ailes perdent leur résistance une fois mouillées. Un sylphelin qui chercherait à voler avec ses ailes mouillées les déchirerait tout simplement.
Farceur, moqueur, un sylphelin n'apprécie rien de plus que d’entendre un rire cristallin se répercuter sous les frondaisons de sa forêt natale. Même si leur vie n'est pas facile dans la dure réalité de Barsaive, ils sont amateurs de découverte et toujours prêt à entreprendre de nouvelles expériences. Très attachés à leur lieu de naissance et à leur famille, il n'en reste pas moins qu'ils quittent souvent le nid familial pour voler de leurs propres ailes. Insouciants et souvent naïfs, ils n'ont que faire de ce que pensent les autres.


Les Trolls
Taille et poids moyen : 2,60 m pour 200 kg

Espérance de vie : 50 ans

Répartition en Barsaive : 13%

Description : Les trolls ont la peau souvent de couleur brune ou olivâtre. Leur peau est souvent rugueuse, sensation renforcée par les protubérances, crêtes et autres plaques qui résultent de dépôts de trolthelia, une substance qui ressemble à la corne. Leur pilosité est importante et épaisse sur le torse et la tête. Une bonne moitié de la population a également des canines inférieures protubérantes, mais plus larges et émoussées que celles des orks. Enfin, leur nez est plus large que pour les humains.
Les trolls ont des personnalités fières, féroces et agressives. Ils sont férocement loyaux envers leur famille et leur clan. Ils peuvent arriver que quelques clans s’unissent en horde, après un rituel où les dirigeants de chaque clans se jurent loyauté les uns envers les autres. De telles actions d’unité restent cependant rarissimes, les clans se font souvent la guerre faute d’autres adversaires.
Leur préférence va nettement à un habitat couvert mais naturel, comme des cavernes, de pierre ou de glace. Ils préfèrent les grands espaces, le ciel et les hautes montagnes, aux caves sombres et humides. Ils se sentent nettement plus à leur aise parmi les nains ou les elfes que parmi les orks ou les humains. Mais ils sont fascinés  et touchés par la sérénité des obsidiens, et s’établissent souvent à proximité d’une Roche de Vie.
Les trolls de Barsaive vivent en clans, eux-mêmes répartis en tribus. Chaque clan / tribu est conduit par un chef, élu et respecté. Tout membre du clan peut prétendre être chef, mais il doit auparavant prouver sa vaillance en affrontant tous les autres prétendants.
Les trolls sont fiers, impétueux, vaillants. Ils sont aussi têtus et bagarreurs. La valeur la plus importante d'un troll est son honneur, qu'il est impossible d'acheter ou de corrompre.


Les T'skrangs
Taille et poids moyen : 1,75 m pour 90 kg

Espérance de vie : 80 ans

Répartition en Barsaive : 8%

Description : Les t’skrangs sont des êtres reptiliens, avec un sens du spectacle et de la surprise. Ils mesurent 1m80 en moyenne, avec une queue de la même longueur. Ils pèsent environ 100 kg, dont 20 pour leur seul appendice caudal. Leur peau est souvent très colorée, d’un vert de prairie, vert jaune ou vert bleu. Il existe également des variantes de rouge flamboyant, ou de bleu profond. Ils ont également des crêtes simples ou doubles sur la tête, qu’ils utilisent pour appuyer leurs effets de moquerie ou de séduction, et dont l’attitude trahit souvent leurs sentiments.
Leur talent pour raconter des histoires, à tous les sens du terme, fait douter les érudits de l’annonce, par les t’skrangs que l’une d’entre eux aurait atteint les 181 ans. Et ce d’autant plus que des observations minutieuses par les savants nains de Throal ne font état d’une longévité maximale de 115 ans. Les t’skrangs rejettent d’un haussement d’épaulement complice la faute de cette différence sur les nains étroits d’esprits, ce que les nain réfutent évidemment.
La loyauté première des t’skrangs va, selon leur lieu de vie, à leur famille ou à leur tribu, et à leur nation, souvent dirigée par une autre espèce. Les confédérations de pirates du fleuve Serpent qui traverse Barsaive, sont les structures sociales les plus proches d’une nation que les t’skrangs ont construit et dirigent.
Les sociétés t’skrangs sont matriarcales dans la plupart des aspects, mais les t’skrangs qui vivent ailleurs adoptent généralement la structure locale. Ils vivent le plus souvent dans des habitats fermés, au moins partiellement immergés. Les t’skrangs adorent nager et s’immerger, devenant souvent irritables et maussades lorsqu’il leur est impossible de le faire pour plus d’une semaine.
Les t’skrangs considèrent les autres races obtuses et ennuyeuses, à l’exception parfois des sylphelins, ce que les autres leurs rendent bien en les considérant comme théâtraux et frivoles. Ils  aiment le mouvement, le changement, l’exubérance et ne supportent pas de stagner, de rester sur place.

Voir aussi


Illustrations par Jeff Laubenstein

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thierry 27/05/2010 12:48


trop cool les Les T'skrangs...j'avais joué ça a ma 1ere partie de earthawn...( je sais + comment ça s'ecrit !)


Qui lance le dé ici ?

Lionel aka YoYo. Mon modeste blog est dédié aux jeux de rôles, loisir que je pratique depuis une dizaine d'années. Vous trouverez ici idées, avis, humeurs, critiques de jeux, comptes rendus de parties et même certaines de mes créations.

Rechercher

Archives

Flux RSS

Flux RSS

www.netvibes.com

www.wikio.fr